Le curcuma

En pleine épidémie de gastro-entérite, une collègue racontait qu’elle mettait toujours du curcuma dans son eau de cuisson (pour les pâtes, le riz, etc…) et que sa petite famille n’a jamais eu ce genre de désagrément.

En effet, le curcuma est une épice qui possède des propriétés anti-infectieuse et anti-inflammatoire. C’est également un puissant anti-oxydant et un cholagogue (facilite l’évacuation de la bile). D’ailleurs, l’OMS (organisation mondiale de la santé) a reconnu son action bienfaisante contre les troubles digestifs.

C’est une source de fer, manganèse, potassium, vitamines C et B6. Afin d’en profiter au maximum, il est préférable de l’associer au poivre noir (absorption de curcumine multipliée par 1000) et aux matières grasses (car il est liposoluble).

Alors n’hésitez pas à en mettre une pincée dans vos menus!

___

Le curcuma fait partie des recettes naturelles pour aider à blanchir les dents.

Citron du matin, entrain!

Bonjour!

Je vous propose une petite recette santé : tous les matins, préparez-vous un petit verre d’eau tiède (de l’eau de source) additionnée de jus de citron frais bio. Il faut le boire à jeun au réveil. Je fais cela avant de prendre mon petit-déjeuner et c’est parti pour une bonne journée!

Le jus de citron est riche en vitamine C qui permet de lutter contre les infections hivernales : adieu les rhumes et les mouchoirs!

L’eau tiède citronnée prise à jeun nettoie la muqueuse du tube digestif (c’est pour cela que l’on parle d’action détoxifiante) et favorise aussi une meilleure digestion en stimulant la production de bile par le foie.

Il est important que l’eau soit tiède (idéalement à la température du corps), car si elle est bouillante, la vitamine C sera détruite et si elle est froide elle ne sera pas bien assimilée par l’organisme.

A vos citrons!

Pour utiliser mon citron jusqu’au bout, je le frotte sur l’évier ou ma planche à découper afin d’éliminer les tâches de calcaire ou faire blanchir le bois.

Une petite cure de raisin ?

Le raisin est le fruit du moment, il se consomme idéalement en septembre et octobre. Préférez-le bio avec sa pellicule blanche, la pruine, qui est un signe de fraîcheur.

Il est riche en vitamines (B1, B2, C), manganèse, cuivre et en flavonoïdes, puissantes molécules anti-oxydantes qui permettent de lutter contre le vieillissement des cellules. Cela, surtout grâce à ses pépins. Il est vrai que ce n’est pas le plus agréable à manger (il faut d’ailleurs bien les mâcher pour bien les digérer) mais les pépins de raisin regorgent de flavonoïdes et sont également utilisés sous forme d’huile riche en acides gras oméga-6.

Sans aller jusqu’à la vraie cure de raisin qui nécessite une préparation (La Cure de raisin : Santé, détoxication et prévention), vous pouvez effectuer des mini cures en remplaçant un repas par un repas de raisins, par exemple chaque soir pendant quelques jours.

Les bienfaits de la cure de raisin sont multiples et se traduisent par une revitalisation générale. Le teint est embellit, le transit est rétablit, le sommeil est amélioré et la fatigue oubliée.

Quelle musique écoute le raisin ? Du g’rap !

Les combinaisons alimentaires

Voici l’ultime article sur les combinaisons alimentaires : le tableau synthétise les bonnes combinaisons en vert et celles à éviter en rouge.

Les céréales (farineux forts) comprennent les pâtes, le pain, le riz, l’avoine, le seigle, l’épeautre, le millet, etc…

Les amidons faibles sont les pommes de terre, la patate douce, le potiron et le potimarron, les châtaignes, le boulghour.

Les protéines animales sont les protéines fortes issues de la viande, de la volaille, du poisson, des crustacés, des œufs et des fromages cuits.

Les protéines végétales sont les protéines faibles regroupant notamment les légumineuses, le soja, les champignons, les algues, les oléagineux.

Les aliments spécifiques sont les melons, les pastèques, le miel et le sucre. Ils doivent être consommés seuls et le sucre est à proscrire de manière générale.

Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à m’en faire part.

Un homme dépité raconte : ma femme a une façon bien à elle de cuisiner un repas surprise. Elle a donné aux divers aliments des numéros de 1 à 49: 1 pour le pain, 2 pour l’échalote, 3 pour le paprika… Et elle combine six de ces aliments entre eux d’après les numéros qui sont sortis, la veille, au tirage du Loto.

Une mauvaise association alimentaire

C’est une combinaison courante mais elle n’est pas favorable à une bonne digestion : c’est l’association PROTÉINES FORTES + FARINEUX FORTS (on entend concentré par fort).

Les protéines fortes sont les protéines d’origine animale (viande, poisson, volaille, œufs, crustacés, fromages à pâte cuite).

Les farineux forts sont représentés par les céréales (blé donc pâtes, pains, riz, épeautre, sarrasin, maïs, millet,…).

La digestion de ces deux types d’aliments ne fait pas appel aux mêmes enzymes.

L’acide chlorhydrique sécrété par l’estomac convertit le pepsinogène en pepsine qui est la seule enzyme protéolytique (qui digère les protéines).

L’amylase salivaire (ptyaline) est l’enzyme de digestion de l’amidon, constituant des farineux. Son action débute dans la bouche et peut se poursuivre au niveau de l’estomac sauf si celui-ci sécrète trop d’acide inhibant l’activité de la ptyaline.

Ainsi, si trop de protéines arrivent dans l’estomac avec des amidons, ces derniers devront attendre la longue digestion des protéines avant de poursuivre la leur dans l’intestin. Il y aura alors une fermentation des ces amidons suivie de troubles digestifs.

L’idéal est d’accompagner ses protéines avec des légumes.

A bientôt pour le troisième (et dernier) article sur les combinaisons alimentaires !

La qualité de l’eau

« L’eau est plus importante par ce qu’elle emporte que par ce qu’elle apporte »

C’est pourquoi, le premier paramètre à identifier dans le choix de votre eau de boisson est la minéralisation représentée par les résidus à sec : ils doivent être inférieurs à 100mg/L. Les minéraux sont indispensables pour une bonne hydratation mais au-delà de 100mg/L ils sollicitent les reins inutilement.

Les autres paramètres d’une eau idéale sont :

  • Un pH légèrement acide entre 6,7 et 7,0 voire jusqu’à 6,0 (richesse en protons).
  • Une résistivité supérieure à 6000 ohms (résistance aux inductions électromagnétiques).
  • Un pouvoir d’oxydoréduction compris entre 24 et 28 (richesse en électrons).

Les eaux se rapprochant de ces caractéristiques bioélectroniques sont:

  • Mont Roucous
  • Volvic
  • Rosée de la Reine
  • Montcalm
  • Les systèmes de filtration et vitalisation

Les eaux fortement minéralisées sont utiles pour certaines pathologies, par exemple les eaux riches en bicarbonates peuvent améliorer une digestion difficile.

Même si les eaux en bouteilles ne sont pas exemptes d’une certaine pollution, elles sont largement préférables à l’eau du robinet.

L’eau, c’est la vie et sa qualité, la santé.

C’est un peu gênant…

…mais c’est naturel.

La position idéale et naturelle pour aller aux toilettes est d’être accroupi. Cela permet une évacuation optimale car physiologique. Pour cela, il suffit de surélever ses jambes au moyen d’un tabouret afin de reproduire la position accroupi.
Si vous êtes sujets à la constipation, ce moyen peut remplacer simplement les autres remèdes moins naturels.

Des « tabourets physiologiques » sont commercialisés, voici un lien affilié:

Tabouret physiologique

N’hésitez pas à me donner vos impressions 😀