Le litchi

C’est le fruit du litchi (l’arbre et le fruit portent le même nom). Les litchis poussent en grappes. L’arbre est originaire de Chine mais depuis son importation, ce sont Madagascar et La Réunion qui nous fournissent les litchis de novembre à février.

Côté nutrition, c’est un fruit riche en vitamine C et B9 (acide folique) ainsi qu’en potassium.

Il faut le choisir le plus coloré possible, avec la coque dure et non craquelée.  Il se conserve dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Côté cuisine, il se mange à toutes les sauces : vous pouvez en faire des confitures, des boissons mais également des recettes sucrées-salées en les poêlant avec du magret de canard par exemple ou des gambas.

Il existe une variété de la « cerise de Chine » qui s’appelle le ramboutan. C’est un litchi chevelu, sa coque possède des épines courbées, comme des cheveux.

Quelques cucurbitacées

C’est la saison des courges! Citrouilles, potirons et leurs copains sont présents dans les jardins et les marchés parés de leurs couleurs chaudes pour nous réchauffer. D’ailleurs, vous remarquerez que les couleurs de ces fruits sont les mêmes que les couleurs de l’automne. 😉

Voici un potimarron et une courge serpent.

Le potimarron est très riche en provitamine A (plus que la carotte) sa couleur en est la preuve. Il est également source de vitamine C et d’antioxydants. Ses teneurs en potassium et en manganèse sont intéressantes.

La peau est comestible ainsi que les graines. Vous pouvez faire grillez ces dernières avec un peu d’huile d’olive et de curcuma par exemple.

La courge serpent (ou trompette) est une courge d’origine italienne, c’est la tromba d’Albenga. Sa chair est orange clair et les graines sont regroupées dans l’extrémité bombée.

Les courges se conservent plusieurs mois. Cependant, lorsque j’ai pris le temps de m’en occuper, je les ai coupées en morceaux que j’ai cuits à la vapeur et mis au congélateur pour en faire par la suite une soupe rapide ou un gratin.

___

Où mon pote ira, tous mes potirons 🙂

 

Artichaut

Chaud devant…!

J’ai redécouvert l’artichaut dernièrement et malheureusement la saison de ce légume se termine déjà puisqu’il se consomme de juin à septembre.

Je l’ai fait cuire à la vapeur au moins 4O minutes afin que les feuilles se détachent facilement.

Et là…mmmh…en fait c’est vraiment bon, même nature (sinon on peut faire une sauce vinaigrette ou autre pour tremper les feuilles). Après avoir mangé le bout des feuilles, ce n’est pas toujours facile de bien extirper le fond d’artichaut sans quelques brins de foin avec (si vous avez une méthode, je suis preneuse!). Mais venons-en aux propriétés nutritionnelles de ce légume « fleur ».

L’artichaut est riche en potassium, magnésium, vitamine B9 et en glucides notamment par l’inuline (qualifiée de « prébiotique » car permettant un bon transit intestinal grâce à sa fermentation par la flore du côlon) . C’est aussi une source de cuivre. Il possède des propriétés diurétiques et favorise la sécrétion biliaire.

Après cuisson, il doit être consommé dans les 24 heures car ses moisissures provoquent des troubles digestifs.

Et effectivement, comme disait Coluche, les artichauts, c’est un vrai plat de pauvres, c’est le seul plat que quand t’as fini de manger, t’en as plus dans ton assiette que quand tu as commencé !

Le sarrasin, dit blé noir

Le saviez-vous ?

Le sarrasin n’est pas une céréale comme le blé mais ses qualités nutritionnelles sont proches. Il est source de protéines végétales et contient tous les acides aminés essentiels.

C’est une plante annuelle de la famille des Polygonacées comme la rhubarbe et l’oseille, dont on récolte la graine pour faire la farine.

J’ai constitué un tableau comparant la composition nutritionnelle du sarrasin et du blé tendre; on peut voir que le sarrasin est beaucoup plus riche en fibres et contient plusieurs minéraux absents chez le blé tendre (cuivre, iode, magnésium, manganèse). Cependant, il est dépourvu de vitamine E contrairement au blé.

Nom du constituant Sarrasin entier cru Teneur moyenne Blé tendre entier cru Teneur moyenne
Protéines (g/100g) 13 11.5
Glucides (g/100g) 63.5 71.3
Lipides (g/100g) 3.5 2.6
Sucres (g/100g) 3.3
Amidon (g/100g) 62.5
Fibres alimentaires (g/100g) 8 1.7
AG saturés (g/100g) 0.74 0.6
AG monoinsaturés (g/100g) 1.04 0.29
AG polyinsaturés (g/100g) 1.04 1.59
Sel chlorure de sodium (g/100g) 0.0025 0.005
Calcium (mg/100g) 16.9 35
Cuivre (mg/100g) 1.1
Fer (mg/100g) 2.2 3.3
Iode (µg/100g) 2.5
Magnésium (mg/100g) 231
Manganèse (mg/100g) 1.3
Phosphore (mg/100g) 357 304
Potassium (mg/100g) 460 397
Sodium (mg/100g) 1 2
Zinc (mg/100g) 2.4 2.6
Vitamine E (mg/100g) 1.44
Vitamine B1 ou Thiamine (mg/100g) 0.1 0.42
Vitamine B2 ou Riboflavine (mg/100g) 0.43 0.14
Vitamine B3 ou PP ou Niacine (mg/100g) 7.02 5.4
Vitamine B5 ou Acide pantothénique (mg/100g) 1.23
Vitamine B6 (mg/100g) 0.21 0.27
Vitamine B9 ou Folates totaux (µg/100g) 30 41

Le sarrasin ne contient pas de gluten, il convient donc particulièrement aux personnes qui y sont intolérantes.

Une des variétés de sarrasin s’appelle La Harpe, très joli n’est-ce pas ?  🙂

Un article à la noix

J’adore les noix  (vous aussi ?) et c’est tant mieux ! Ces oléagineux sont riches en bons acides gras polyinsaturés (oméga-6 > oméga-3), en vitamines (notamment E et celles du groupe B), manganèse, cuivre, zinc,…

La nature nous donne des indices pour profiter au mieux de ses bienfaits  : voyez-vous à quoi ressemble une noix ?

Un autre indice ? C’est une partie du corps.

La noix ressemble au cerveau humain; la théorie des signatures nous indique les propriétés d’une plante de part son aspect. Ainsi, la noix est un bon aliment pour le fonctionnement cérébral, en particulier grâce aux oméga-3 et à la vitamine E.

Alors, n’hésitez pas à consommer tous les jours quelques cerneaux, que ce soit en collation ou sur une salade par exemple.