Ma gamelle

Bonjour !

J’ai toujours déjeuné à la cantine mais depuis quelques mois j’ai essayé de préparer mon repas pour le lendemain. Cependant, l’utilisation du micro-ondes ne me satisfaisait pas (je pense que ce n’est pas bon pour la santé) et je n’ai pas toujours envie de manger froid. J’ai donc cherché une alternative et j’ai trouvé une boîte chauffante dont le contenant est en inox. C’est une boîte qu’il faut brancher au moins une demi-heure avant le repas car elle chauffe doucement.

Voici le lien https://www.amazon.fr/HJL-Chauffante-%C3%89lectrique-Alimentaires-Bo%C3%AEtes-repas/dp/B06XCGM7VM/ref=sr_1_6?ie=UTF8&qid=1523212544&sr=8-6&keywords=boite+inox+chauffante

C’est une solution vraiment idéale car les aliments sont contenus dans un matériau inerte et c’est peu onéreux pour le service rendu. Le seul inconvénient est de penser à la brancher pour laisser le temps de chauffe adéquat.

Bon appétit !

 

Le curcuma

En pleine épidémie de gastro-entérite, une collègue racontait qu’elle mettait toujours du curcuma dans son eau de cuisson (pour les pâtes, le riz, etc…) et que sa petite famille n’a jamais eu ce genre de désagrément.

En effet, le curcuma est une épice qui possède des propriétés anti-infectieuse et anti-inflammatoire. C’est également un puissant anti-oxydant et un cholagogue (facilite l’évacuation de la bile). D’ailleurs, l’OMS (organisation mondiale de la santé) a reconnu son action bienfaisante contre les troubles digestifs.

C’est une source de fer, manganèse, potassium, vitamines C et B6. Afin d’en profiter au maximum, il est préférable de l’associer au poivre noir (absorption de curcumine multipliée par 1000) et aux matières grasses (car il est liposoluble).

Alors n’hésitez pas à en mettre une pincée dans vos menus!

___

Le curcuma fait partie des recettes naturelles pour aider à blanchir les dents.

Citron du matin, entrain!

Bonjour!

Je vous propose une petite recette santé : tous les matins, préparez-vous un petit verre d’eau tiède (de l’eau de source) additionnée de jus de citron frais bio. Il faut le boire à jeun au réveil. Je fais cela avant de prendre mon petit-déjeuner et c’est parti pour une bonne journée!

Le jus de citron est riche en vitamine C qui permet de lutter contre les infections hivernales : adieu les rhumes et les mouchoirs!

L’eau tiède citronnée prise à jeun nettoie la muqueuse du tube digestif (c’est pour cela que l’on parle d’action détoxifiante) et favorise aussi une meilleure digestion en stimulant la production de bile par le foie.

Il est important que l’eau soit tiède (idéalement à la température du corps), car si elle est bouillante, la vitamine C sera détruite et si elle est froide elle ne sera pas bien assimilée par l’organisme.

A vos citrons!

Pour utiliser mon citron jusqu’au bout, je le frotte sur l’évier ou ma planche à découper afin d’éliminer les tâches de calcaire ou faire blanchir le bois.

Le litchi

C’est le fruit du litchi (l’arbre et le fruit portent le même nom). Les litchis poussent en grappes. L’arbre est originaire de Chine mais depuis son importation, ce sont Madagascar et La Réunion qui nous fournissent les litchis de novembre à février.

Côté nutrition, c’est un fruit riche en vitamine C et B9 (acide folique) ainsi qu’en potassium.

Il faut le choisir le plus coloré possible, avec la coque dure et non craquelée.  Il se conserve dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Côté cuisine, il se mange à toutes les sauces : vous pouvez en faire des confitures, des boissons mais également des recettes sucrées-salées en les poêlant avec du magret de canard par exemple ou des gambas.

Il existe une variété de la « cerise de Chine » qui s’appelle le ramboutan. C’est un litchi chevelu, sa coque possède des épines courbées, comme des cheveux.

Quelques cucurbitacées

C’est la saison des courges! Citrouilles, potirons et leurs copains sont présents dans les jardins et les marchés parés de leurs couleurs chaudes pour nous réchauffer. D’ailleurs, vous remarquerez que les couleurs de ces fruits sont les mêmes que les couleurs de l’automne. 😉

Voici un potimarron et une courge serpent.

Le potimarron est très riche en provitamine A (plus que la carotte) sa couleur en est la preuve. Il est également source de vitamine C et d’antioxydants. Ses teneurs en potassium et en manganèse sont intéressantes.

La peau est comestible ainsi que les graines. Vous pouvez faire grillez ces dernières avec un peu d’huile d’olive et de curcuma par exemple.

La courge serpent (ou trompette) est une courge d’origine italienne, c’est la tromba d’Albenga. Sa chair est orange clair et les graines sont regroupées dans l’extrémité bombée.

Les courges se conservent plusieurs mois. Cependant, lorsque j’ai pris le temps de m’en occuper, je les ai coupées en morceaux que j’ai cuits à la vapeur et mis au congélateur pour en faire par la suite une soupe rapide ou un gratin.

___

Où mon pote ira, tous mes potirons 🙂

 

Artichaut

Chaud devant…!

J’ai redécouvert l’artichaut dernièrement et malheureusement la saison de ce légume se termine déjà puisqu’il se consomme de juin à septembre.

Je l’ai fait cuire à la vapeur au moins 4O minutes afin que les feuilles se détachent facilement.

Et là…mmmh…en fait c’est vraiment bon, même nature (sinon on peut faire une sauce vinaigrette ou autre pour tremper les feuilles). Après avoir mangé le bout des feuilles, ce n’est pas toujours facile de bien extirper le fond d’artichaut sans quelques brins de foin avec (si vous avez une méthode, je suis preneuse!). Mais venons-en aux propriétés nutritionnelles de ce légume « fleur ».

L’artichaut est riche en potassium, magnésium, vitamine B9 et en glucides notamment par l’inuline (qualifiée de « prébiotique » car permettant un bon transit intestinal grâce à sa fermentation par la flore du côlon) . C’est aussi une source de cuivre. Il possède des propriétés diurétiques et favorise la sécrétion biliaire.

Après cuisson, il doit être consommé dans les 24 heures car ses moisissures provoquent des troubles digestifs.

Et effectivement, comme disait Coluche, les artichauts, c’est un vrai plat de pauvres, c’est le seul plat que quand t’as fini de manger, t’en as plus dans ton assiette que quand tu as commencé !

Une petite cure de raisin ?

Le raisin est le fruit du moment, il se consomme idéalement en septembre et octobre. Préférez-le bio avec sa pellicule blanche, la pruine, qui est un signe de fraîcheur.

Il est riche en vitamines (B1, B2, C), manganèse, cuivre et en flavonoïdes, puissantes molécules anti-oxydantes qui permettent de lutter contre le vieillissement des cellules. Cela, surtout grâce à ses pépins. Il est vrai que ce n’est pas le plus agréable à manger (il faut d’ailleurs bien les mâcher pour bien les digérer) mais les pépins de raisin regorgent de flavonoïdes et sont également utilisés sous forme d’huile riche en acides gras oméga-6.

Sans aller jusqu’à la vraie cure de raisin qui nécessite une préparation (La Cure de raisin : Santé, détoxication et prévention), vous pouvez effectuer des mini cures en remplaçant un repas par un repas de raisins, par exemple chaque soir pendant quelques jours.

Les bienfaits de la cure de raisin sont multiples et se traduisent par une revitalisation générale. Le teint est embellit, le transit est rétablit, le sommeil est amélioré et la fatigue oubliée.

Quelle musique écoute le raisin ? Du g’rap !