Les combinaisons alimentaires

Voici l’ultime article sur les combinaisons alimentaires : le tableau synthétise les bonnes combinaisons en vert et celles à éviter en rouge.

Les céréales (farineux forts) comprennent les pâtes, le pain, le riz, l’avoine, le seigle, l’épeautre, le millet, etc…

Les amidons faibles sont les pommes de terre, la patate douce, le potiron et le potimarron, les châtaignes, le boulghour.

Les protéines animales sont les protéines fortes issues de la viande, de la volaille, du poisson, des crustacés, des œufs et des fromages cuits.

Les protéines végétales sont les protéines faibles regroupant notamment les légumineuses, le soja, les champignons, les algues, les oléagineux.

Les aliments spécifiques sont les melons, les pastèques, le miel et le sucre. Ils doivent être consommés seuls et le sucre est à proscrire de manière générale.

Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à m’en faire part.

Un homme dépité raconte : ma femme a une façon bien à elle de cuisiner un repas surprise. Elle a donné aux divers aliments des numéros de 1 à 49: 1 pour le pain, 2 pour l’échalote, 3 pour le paprika… Et elle combine six de ces aliments entre eux d’après les numéros qui sont sortis, la veille, au tirage du Loto.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s